Siège-auto bébé pivotant : Guide d’achat

siège auto bébé pivotant

Vous êtes à la recherche du meilleur siège auto pivotant ? Celui qui allie praticité, prix abordable et sécurité de bébé en voiture ? Entre le siège auto bébé Isofix, la norme I-Size, la rotation à 90 °C ou 360 °C etc., on ne sait plus où donner de la tête. Pour bien choisir son siège auto bébé pivotant, voici le guide d’achat à suivre attentivement.

Quel groupe de siège auto bébé pivotant choisir ?

Vous avez envie d’acheter un siège auto pivotant pour votre bébé ? Pour bien commencer la démarche, il faut d’abord faire une pré-sélection du groupe qui convient à votre enfant. Cela va dépendre de son âge, son poids et sa taille.

La norme R44

  • groupe 0 : adapté pour les nouveaux-nés, jusqu’à 10 kg ;
  • groupe 0+ : de la naissance à 13 kg, soit 18 mois environ ;
  • groupe 1 : siège 2ème âge pour les enfants de 9 à 18 kg, jusqu’à 4 ans à peu près ;
  • groupe 2 : concerne les enfants entre 15 et 25 kg, soit 8 ans environ ;
  • groupe 3 : dédié aux enfants de 22 à 36 kg, jusqu’à 10 ans, l’âge réglementaire pour aller à l’avant.

De nombreux sièges auto bébé regroupent plusieurs catégories. En général, l’option pivotante est destinée au siège auto 0+/1.

La norme I-Size (R129)

Vous avez certainement dû entendre parler de la nouvelle norme de sécurité I-Size (R129) qui change légèrement les choses. On ne parle plus en poids mais en taille. Bien qu’elle ne soit pas encore obligatoire à l’achat (vous avez encore 10 ans devant vous), les constructeurs doivent maintenant appliquer cette nouvelle norme.

Si vous décidez de vous tourner vers un siège auto pivotant I-Size, voici les différentes catégories :

  • la nacelle : pour un bébé de 40 à 70 cm ;
  • la coque ou cosy : entre 40/45 cm et 75/87 cm ;
  • le siège 2ème âge : de 61/76 cm à 105 cm ;
  • le réhausseur : entre 100 et 150 cm.

Système Isofix et voiture : comment vérifier la compatibilité ?

Il faut savoir qu’à l’heure actuelle, tous les véhicules en circulation ne sont pas compatibles avec le système Isofix. Étant donné qu’il n’y a pas beaucoup de sièges auto pivotants non Isofix, , il convient donc de vérifier avant tout achat que la voiture possède bien ce dispositif. Normalement, toutes celles commercialisées après février 2011 l’ont.

Mais qu’appelle t-on système Isofix exactement ? Il s’agit de deux points d’ancrage situés sur la banquette arrière de la voiture et qui permettent de fixer le siège auto pour petits très facilement. C’est aussi beaucoup plus sécuritaire puisqu’il n’y a aucune erreur d’installation possible. Pour renforcer le tout, certains sièges ont un 3ème point d’attache appelé top tether et une jambe de force pour un appui supplémentaire. Sachant que la jambe de force est interdite sur un coffre de sol, il faut vérifier ce point pour trouver le meilleur siège auto bébé pivotant adapté à sa voiture.

Rotation 90 °C ou 360 °C : lequel privilégier ?

Comment choisir un siège auto pivotant entre celui qui tourne à 90 °C ou un autre à 360 °C ? Tout va dépendre du groupe que vous souhaitez acheter. En effet, un siège auto bébé qui pivote à 360 °C est uniquement nécessaire pour le dos à la route et jusqu’à l’âge de 15 mois à peu près, donc un groupe 0, 0+, voire 1.

Ensuite, votre enfant sera face à la route et un siège auto pivotant à 90 °C est suffisant. De côté, vous pourrez l’installer facilement et ainsi éviter le mal de dos, la tête qui cogne et une mauvaise installation (le harnais qui vrille, par exemple).

Comment s’assurer de la sécurité de bébé en voiture ?

Même si le siège auto pivotant est un des critères importants pour les parents, il ne faut négliger la sécurité de bébé en voiture. Et ce n’est pas parce que vous allez mettre le prix que vous en aurez forcément un de qualité. L’option pivotante a un coût et parfois, il vaut mieux abandonner l’idée et choisir un bon siège auto plus classique.

Le crash-test

Si vous penchez sur un modèle particulier, n’hésitez pas à vérifier ses résultats aux crash-tests. Des organismes indépendants évaluent les risques des sièges auto et font un rapport annuel.

On parle souvent de :

  • l’ADAC : réalisé en Allemagne, il simule des accidents pour détecter les éventuels défauts ;
  • le TCS : fait en Suisse, il évalue un ensemble de points avant de faire un compte-rendu ;
  • le Plus test : effectué en Suède, il mesure l’impact d’un choc au niveau du cou et donne une mention.

Il en existe d’autres mais ceux-ci sont les plus connus. Vous pouvez aussi vous référer aux enquêtes de Que Choisir et 60 Millions de Consommateurs.

Alors pourquoi certains sièges auto pour bébés sont chers et peu recommandés ?

En premier lieu, il y a la marque qui peut faire la différence, ainsi que le point de vente. Certains grands groupes comme Team Tex proposent différentes marques comme My Car Sit, Nania, Migo, et les revendent dans différentes enseignes.

Ensuite, le label européen R44 ne réalise pas de tests aussi poussés que l’ADAC et tous les autres organismes de crash-test. Par exemple, la pression dans le cou n’est pas mesurée, ainsi que l’impact d’une collision latérale. En revanche, la récente norme R129 semble améliorer tout cela.

Voici quelques-uns des sièges auto pivotants non sécuritaires, à éviter absolument :

  • le Renolux 360 ;
  • le Concord Ultimax I-Size ;
  • le Jané Gravity (substances toxiques).

L’installation de bébé dans son siège auto

Même avec le meilleur siège auto du monde, un enfant ne sera pas en sécurité si :

  • le siège n’est pas adapté à la morphologie de l’enfant ;
  • le siège est d’occasion, il peut avoir subi des chocs non visibles à l’œil nu ;
  • le harnais est vrillé ou mal serré ;
  • l’enfant garde son manteau et l’épaisseur de celui-ci ne le serre pas assez ;
  • des objets pouvant se transformer en projectiles sont placés à proximité.

Confort de bébé pendant les trajets : quels sont les éléments indispensables ?

Si un siège auto pivotant est un confort pour les parents, les enfants aussi doivent voyager aisément. Pour cela, quelques points d’attention sont nécessaires avant l’achat :

  • l’option du siège auto inclinable : pratique pour les siestes de votre enfant ;
  • le rembourrage : préférable pour des trajets plus agréables ;
  • la housse amovible : utile en cas de taches, on peut la retirer pour la laver.

Choisir son siège auto pivotant : quels conseils à retenir ?

Pour choisir son siège auto bébé pivotant, il faut penser à :

  • faire une pré-sélection des sièges en fonction du groupe adapté à l’enfant ;
  • vérifier la voiture avant de se diriger vers un siège auto bébé Isofix ;
  • évaluer ses besoins au niveau degré de rotation du siège ;
  • prendre en compte les résultats des crash tests ;
  • penser au confort de bébé, notamment au siège auto qui s’incline.

Rappelez-vous : le siège auto le plus pratique pour vous n’est peut-être pas le meilleur pour votre enfant.

Pour que ce guide d’achat soit complet, il faut évidemment prendre en considération le design du siège auto pivotant, ainsi que son prix qui sera déterminant.

Pour aller plus loin pour protéger bébé, voici les 16 conseils indispensables pour la sécurité domestique de bébé.

Notre coup de coeur
Siege Auto Pivotant 0-18kg, 360°, Isofix,...
Mycarsit Siège Auto Isofix, Groupe 0+ (de 0...
Siege Auto Isofix 9-36 kg GT Gr. 1 2 3...
Mycarsit Siège Auto, Groupe 0/1/2 (de 0 à...
Siege Auto Pivotant 0-18kg, 360°, Isofix,...
Mycarsit Siège Auto Isofix, Groupe 0+ (de 0...
Siege Auto Isofix 9-36 kg GT Gr. 1 2 3...
Mycarsit Siège Auto, Groupe 0/1/2 (de 0 à...
-
-
-
-
249,99 EUR
Prix indisponible
Prix indisponible
40,49 EUR
Notre coup de coeur
Siege Auto Pivotant 0-18kg, 360°, Isofix,...
Siege Auto Pivotant 0-18kg, 360°, Isofix,...
-
249,99 EUR
Mycarsit Siège Auto Isofix, Groupe 0+ (de 0...
Mycarsit Siège Auto Isofix, Groupe 0+ (de 0...
-
Prix indisponible
Siege Auto Isofix 9-36 kg GT Gr. 1 2 3...
Siege Auto Isofix 9-36 kg GT Gr. 1 2 3...
-
Prix indisponible
Mycarsit Siège Auto, Groupe 0/1/2 (de 0 à...
Mycarsit Siège Auto, Groupe 0/1/2 (de 0 à...
-
40,49 EUR

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: